Le marais présente un intérêt biologique exceptionnel, tant du point de vue de la flore que de la faune. La fonctionnalité, les patrimoines écologiques et le paysage atypique de la réserve constituent un enjeu majeur à l'échelle régionale, abritant une richesse spécifique remarquable.
Concernant la faune, les travaux récents contribuent à une bonne connaissance des populations les plus riches, oiseaux et insectes. Poissons, amphibiens, reptiles et mammifères ont été étudiés ou observés ponctuellement. Tout reste à faire concernant les lépidoptères (papillons), les mollusques, les chiroptères (chauve-souris).
La variation cyclique du niveau de l'eau au marais provoque sur la longue durée une variation importante des espèces présentes, en diversité et en effectifs. Cette caractéristique originale confère au marais un intérêt scientifique toujours renouvelé.