LES OISEAUX DU MARAIS EN 2013 Comme à la même époque l’an dernier, les niveaux d’eau sont au plus bas à la fin du mois d’août 2013, et il ne subsiste que quelques flaques au fond des canaux. Mais du point de vue ornithologique, la situation est très différente, car les précipitations ont atteint des records pendant l’hiver, et le mois de mai hivernal a limité considérablement l’évaporation.

Il y avait donc de l’eau pendant la saison de reproduction, et nous avons le plaisir d’observer de nouveau des jeunes de plusieurs espèces aquatiques : Colverts, Foulques, Poules d’eau, Râles d’eau, Grèbes castagneux… L’événement de l’année, c’est la première nidification certaine du Canard chipeau, un reproducteur rarissime en Ile-de-France. Depuis quelques années, des couples s’attardaient encore à la fin du printemps, mais nous n’avions jamais aperçu le moindre caneton. Cette fois-ci, la femelle a bien pondu et conduit cinq jeunes jusqu’à l’envol.

Autre conséquence du printemps humide : la prolifération des jeunes grenouilles. Quand on se déplace sur les digues, il faut presque faire attention à ne pas marcher dessus ! Les poissons ayant presque tous disparu, c’est sans doute cette proie abondante qui explique le retour d’une dizaine de Hérons, et le séjour de d’une Cigogne noire adulte et de sa fille pendant tout le mois d’août.

 

Brocard sous grillage